CIRCEM Lecture Series

Nouvelles frontières: regard sur l'espace francophone de la capitale
Thursday, 15 February 2018 - 7:00 pm to 9:00 pm
Location
Room number: 
Alfred Pellan
Off-campus address: 
Bibliothèque et Archives Canada (BAC)
Contact information
Email: 
circem@uottawa.ca
Registration
Registration required: 
Yes
Registration details: 

 

Inscription requise à l'adresse suivante:  

Bac-lac.gc.ca/evenements

Cost to attend: 
Free of charge
Event language: 
Event sponsors: 
Bibliothèque et Archives Canada (BAC) Centre interdisciplinaire de recherche sur la citoyenneté et les minorités (CIRCEM)

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) et le Centre interdisciplinaire de recherche sur la citoyenneté et les minorités (CIRCEM) de la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa vous convient à la toute première de la série de conférences en l’honneur de feu Mauril Bélanger. Homme politique engagé, grand défenseur des valeurs démocratiques et du fait francophone au Canada, M. Bélanger consacrât sa carrière à aider les minorités et mettre en valeur la communauté franco-ontarienne. L’Université d’Ottawa est fière de lancer cette série de conférences en reconnaissance de ce diplômé d’exception, dont la contribution est de nature à inspirer étudiants et citoyens par le modèle qu’il représentait.

La première conférence de la série Mauril-Bélanger s’intitule « Nouvelles frontières : regard sur l’espace francophone de la capitale ». Les espaces francophones du Canada se sont beaucoup transformés au cours des derniers 25 ans. Les changements ont été particulièrement importants dans la région de la capitale nationale, un des milieux francophones les plus dynamiques au pays au plan de la croissance, en grande partie à cause de l’immigration. L’événement réunira des experts qui seront en mesure d’analyser les changements dans l’espace francophone d’Ottawa et de discuter de leurs effets en ce qui concerne les relations des francophones à l’altérité.

Conférencière principale :

Anne Gilbert

Professeure de géographie, Université d’Ottawa

Commentaire :

Jean-Pierre Corbeil, Directeur des statistiques linguistiques, Statistique Canada