Le pouvoir d’entreprise, la puissance des capitaux d’énérgie

faussiles et les inégalités dans l’économie politique mondiale
jeudi 6 avril 2017 à 14 h 30 16 h 00
Lieu
Coordonnées
Personne-ressource: 
Stéphanie Plante
Courriel: 
splante@uottawa.ca
Inscription
Inscription requise: 
Non
Frais de participation: 
Sans frais
Type d'événement : 
Langue de l'événement : 

Présenté par le CÉPI et le RÉPI

La professeure Nicola Phillips discutera de l’évolution des inégalités dans l’économie mondiale et de leurs liens avec les pires formes d’exploitation du travail associées au travail forcé et à la traite des êtres humains. Elle soutient son point de vue sur les asymétries de pouvoir qui se renforcent et se cristallisent au sein des chaînes de valeur mondiales et des réseaux de production mondiaux, en identifiant comment elles se combinent pour mettre en place les conditions dans lesquelles ces formes d’exploitation du travail grandissent.

Nicola Phillips est professeure d’économie politique et directrice du Département de politique à l’Université de Sheffield. Elle est également rédactrice en chef pour la Revue de l’économie politique internationale, ancienne rédactrice en chef de la nouvelle économie politique (Review of International Political Economy) et, jusqu’en décembre 2016 est présidente de British International Studies Association. Ses intérêts portent sur la gouvernance économique mondiale, les inégalités, la main-d’œuvre dans la production mondiale, les migrations et le développement.