La présence arabe au Canada, d’hier à aujourd’hui

Série Regards humanistes
jeudi 9 novembre 2017 à 17 h 30 19 h 00
Lieu
Coordonnées
Courriel: 
crfpp@uottawa.ca
Inscription
Inscription requise: 
Oui
Détails - inscription: 

Envoyer un courriel au crfpp@uottawa.ca

Frais de participation: 
Sans frais
Langue de l'événement : 
Promoteur(s) de l'événement: 
La Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques et le Centre de recherche interdisciplinaire de recherche sur la citoyenneté et les minorités

 

Présentée par Houda Asal, (Université McGill, auteure de Se dire arabe au Canada)

Animée par Linda Cardinal, (Professeure titulaire, École d’études politiques, Université d’Ottawa)

Dès la fin du XIXe siècle, de nombreux migrants quittent la région du Machrek (qu'on appellera plus tard le Moyen Orient) pour s’installer partout dans le monde, notamment au Canada. Jusqu’à aujourd'hui, cette chaîne n’a jamais réellement été rompue. Si les « Arabes » sont aujourd’hui l’objet d’une grande attention, aussi bien des médias, des États, que des recherches sociologiques, leur histoire au Canada reste peu connue. Cette présentation vise à retracer les différentes périodes d'immigration et d'installation de populations originaires du monde arabe au Canada, en s'attardant sur l'évolution des constructions identitaires (Qui est défini comme arabe? Qui se dit arabe?), les dynamiques associatives et religieuses, les mobilisations politiques, et les rapports entre ces minorités et l'État canadien tout au long du vingtième siècle. Plus récemment, sous l’impulsion d’une islamophobie nourrie par des facteurs géopolitiques mondiaux, couplée à des enjeux plus locaux, les populations dites « arabes » se sont retrouvées catégorisées comme « musulmanes ». On a ainsi assisté à la construction d’un « problème musulman » qui maintient ce groupe, dont les contours se sont élargis, dans un statut de minorité particulièrement stigmatisée. Il s'agira ainsi de réfléchir aux continuités entre le passé et le présent, et plus particulièrement à l'image et à la place de ces populations dans l'histoire canadienne.