« L’encampement » des réfugiés syriens au Moyen-Orient

Conférencier : Mustapha El Miri, LEST, Aix-Marseille Université. Discutante: Christina Clark-Kazak, ÉSAPI, Univ. d'Ottawa
jeudi 19 octobre 2017 à 11 h 30 13 h 30
Lieu
Coordonnées
Personne-ressource: 
Stéphanie Garneau
Courriel: 
sgarneau@uottawa.ca
Inscription
Inscription requise: 
Non
Frais de participation: 
Sans frais
Langue de l'événement : 
Alors que les débats sur l’accueil des réfugiés ont principalement animé les arènes politiques en Europe et en Amérique du Nord, c’est massivement vers les pays limitrophes que les réfugiés syriens se sont dirigés. Le Liban, la Jordanie et la Turquie accueillent aujourd’hui près de 3 millions d’exilés qui vivent dans des conditions de forte vulnérabilité. L’aide internationale qui arrive dans cette région rétribue principalement le rôle de sous-traitants, pour l’Europe et l’Amérique du Nord, que jouent ces pays dans la gestion du maintien du flux d’exilés et ne profite que très peu aux exilés eux-mêmes. D’ailleurs, pour empêcher une installation définitive de ces réfugiés sur leurs territoires, ces Etats limitent les aides et développent des politiques publiques de criminalisation qui s’assimilent aux logiques des centres de rétention. Face à cette vulnérabilité, les réfugiés n’ont d’autres choix que de survivre par leurs propres moyens. Les moins pauvres se tournent vers « l’industrie des passeurs » et « empruntent » les longues routes, périlleuses et couteuses, de l’exil vers l’Europe. Les autres partent en quête de moyens de subsistance stables, qui ne dépendent pas de l’aide internationale ou locale et investissent les marges du marché du travail, déjà occupées par les populations pauvres locales ou d’anciens migrants. Cette quête du travail emprunte souvent les chemins des réseaux familiaux, des intermédiaires du secteur informel et se concentre dans quelques secteurs de l’économie. C’est à cette survie de tous les jours des réfugiés au Moyen Orient que nous nous sommes intéressés lors de notre enquête ethnographique au Moyen Orient.