Qui a-t-il de neuf dans l’approche du Canada

en matière de maintien et de consolidation de la paix, dans les États et sociétés fragiles ou en conflit?
vendredi 13 octobre 2017 à 12 h 00
Lieu
Coordonnées
Courriel: 
cepi-cips@uOttawa.ca
Inscription
Inscription requise: 
Non
Frais de participation: 
Sans frais
Langue de l'événement : 
Présenté par le CEPI et le Réseau de recherche sur les États fragiles (RREF)   Depuis son entrée en fonction à la fin de 2015, le gouvernement Trudeau a clairement signalé son intention de réorienter l’engagement du Canada dans les États et sociétés fragiles ou en conflit (ESFC), Ceci en renforçant son engagement dans les opérations de paix de l’ONU, en particulier en Afrique, et en adoptant une approche féministe des ses interventions diplomatiques ainsi qu’a son appui au développement et a la sécurité dans de tels contextes.   Qu’est-ce que le gouvernement canadien a pu faire à cet égard au cours des deux dernières années? Quels sont les principaux défis rencontrés et comment pourrait-il répondre à ceux-ci, par exemple pour décider où et dans quelles conditions déployer une masse critique de casques bleus, de policiers et de civils dans un ESFC particulier en Afrique subsaharienne? Quelles leçons pertinentes peuvent être tirées des expériences passées du Canada ou d’autres pays dans FCAS, y compris sur la promotion de l’égalité des sexes?   Panélistes: Timothy Donais, professeur agrégé de science politique à l’Université Wilfrid Laurier et Jennifer Erin Salahub est chercheure principale au Centre for Security Governance Modérateur : Stephen Baranyi, professeur associé et coordonnateur du RREF, Université d’Ottawa.