Colloque international

Wittgenstein : Quelle place doit-on accorder à la normativité dans une perspective naturaliste?
vendredi 15 juin 2018 à 10 h 15
Lieu
Coordonnées
Personne-ressource: 
Jérôme Gosselin-Tapp
Courriel: 
jgt82@msn.com
Inscription
Inscription requise: 
Non
Frais de participation: 
Sans frais
Type d'événement : 
Organisateur de l'événement : 
Langue de l'événement : 

Toute forme de naturalisme, quelle qu'elle soit, finit par se heurter à la question de la normativité, et au type particulier d'explication qu'elle requiert. De manière un peu caricaturale, on peut dire que la perspective naturaliste occulte en quelque sorte le rôle des sciences normatives en philosophie. Il s'agit d'une vision qui met de l'avant une forme purement descriptive de discours, en s'attardant plutôt aux données empiriques et aux pratiques qui caractérisent nos comportements quotidiens. Autrement dit, le naturalisme cherche à décrire comment les choses sont de manière générale. Or, force est alors de constater qu'il existe une tension entre le discours normatif et le discours descriptif. En effet, la description que l'on peut faire de la régularité des phénomènes empiriques ne s'appuie pas tout à fait sur le même type de nécessité que celle qui caractérise les lois normatives. Ceci n'empêche toutefois pas bon nombre des partisans du naturalisme de penser une certaine continuité entre la philosophie et les sciences naturelles, ce qui revient en fait à penser le discours normatif en continuité avec le discours descriptif. Ainsi, non seulement le cadre du discours normatif devrait-il être mieux défini en général, mais, surtout, il s'agit d'un enjeu qui devient particulièrement problématique lorsqu'on adopte une perspective naturaliste. Ce colloque propose donc d'explorer ce thème.